Hexagone : une économie toujours en crise

La France, l’un des pays le plus puissants au monde voit en ce moment son économie stagner, voire même se caler depuis le début de ce deuxième semestre. Ceci est la conséquence de plusieurs aléas économiques que le pays fait face actuellement.

Une croissance économique en stagnation

Depuis le mois de février, presque tous les pays de la zone euro ont subi les mêmes contraintes, mais l’absence de la croissance de l’économie a eu un impact énorme sur la France. C’est d’autant plus étonnant puisque l’accroissement économique français était beaucoup plus dynamique lors du premier semestre. La chute de la consommation des ménages et le ralentissement des placements des entreprises françaises étaient fulgurants dès le début du second semestre. Certains économistes ont même affirmé que la France est à ce jour le maillon faible de la zone euro. La seule satisfaction de l’État français actuel est la création d’emploi de plus près de 27300 dans le secteur marchand grâce à l’intérim. Cette énorme défaillance dans la gérance de l’économie est ce pendant en voie de redressement vu les initiatives fournies par les dirigeants.

Un redressement économique en cours de route

Une phase de démarrage se profile à l’horizon pour le redressement de l’économie. Cette reprise n’est pas seulement faite pour redresser l’économie, mais en même temps pour lui donner une stabilité à long terme. La première étape de ce processus consiste à restituer les argents des entreprises françaises qui comptent plus de 20 milliards d’Euros. La deuxième est l’élaboration d’un plan de soutien à l’investissement. Les communautés entrepreneuriales seront assouvies des prix exorbitants de l’énergie. Mais cette démarche vers le relèvement de l’économie doit être totalement sous la responsabilité de l’État sinon elle sera vouée à l’échec. Rendre le pays plus compétitif et se préoccuper des intérêts des travailleurs doivent être les priorités du gouvernement.